28 novembre 2012

Entretien sur la Contemplation VI/VI


Conclusion
Tous sont-ils donc appelés à la contemplation ? Il faut nécessairement conclure de ce que nous avons dit que tout chrétien est appelé à la contemplation surnaturelle parce que cette contemplation c’est l’imitation de Dieu. Tout chrétien est appelé à la contemplation, parce que la contemplation surnaturelle c’est l’amitié avec Dieu. Tout chrétien est appelé à la contemplation parce que tout chrétien est appelé à la sainteté. Tout saint est un ami de Dieu, tout ami de Dieu est un contemplatif et même… tout contemplatif est un théologien. Les véritables théologiens sont les saints !

Passer à l’ « action » !

Maintenant, comment faire concrètement pour être plus contemplatif ? Il faut prendre des moyens simples et qui nous donnent de la joie.

-       La messe demeure toujours le meilleur moyen. Car non seulement la messe est la plus haute œuvre de contemplation sur terre, mais elle nous donne aussi la grâce pour contempler davantage. Si vous pouvez aller à la messe chaque jour c’est la meilleure chose que vous puissiez faire. Si vous pouvez y aller ne serait-ce qu’une fois de plus que le dimanche durant la semaine c’est déjà très bien. « La messe, disait Saint Vincent Ferrier,  est la plus haute œuvre de contemplation qui puisse être. » La messe est un dialogue amical avec Dieu. La communion est la fin de la contemplation.

-       Le rosaire est aussi un excellent moyen que la Vierge a donné à tous les hommes pour qu’ils prennent un peu de temps chaque jour pour contempler Dieu par les mystères de la vie de son Fils. Le plus important dans le chapelet ont répété tous les derniers papes, c’est la contemplation des mystères. Le chapelet nous met à l’école de Marie, la plus contemplative de toutes les saintes. Toute sa vie, Marie a retenait les événements de la vie de son fils et les méditait en son cœur. (Lc 2, 19)

-       Un groupe de prière et d’étude dans l’amitié comme le nôtre c’est aussi un moyen excellent ! Prendre le temps une fois par semaine pour parler de Dieu et à Dieu avec des amis, c’est poser un acte révolutionnaire dans notre monde ! Car contempler à plusieurs, dans la prière ou l’étude, c’est encore plus près de la vie du ciel, car au ciel ce sont tous les saints ensembles qui loueront Dieu.

-       Enfin, on peut aussi se fixer des temps de prière plus personnels avec le Seigneur. Un coeur à cœur amicale avec Dieu. Une heure sainte d’adoration par semaine; un temps d’oraison dans sa chambre le soir; la méditation des lectures de la messe dominicale. L’important c’est de choisir des choses que l’on aime faire.

-       Il y aussi d’autres choses que l’on peut faire pour rendre sa vie en général plus contemplative. On peut ralentir. Faire moins et mieux. « Souvent, me disait un frère, la question n’est pas ce que je dois faire, mais ce que je dois cesser de faire. » On peut lire moins et écrire plus ses propres pensées et prières. On peut fermer la télévision et l’ordinateur. On peut tenter d’élever nos conversations avec nos amis.

Il faut nous défaire de l’idée que contempler c’est perdre son temps. Dieu veut que nous perdions du temps avec lui et ses amis sur terre pour gagner l’éternité au ciel ! Plus votre vie sera contemplative, plus vous serez heureux !

Alors qu'il était en route avec ses disciples, Jésus entra dans un village. Une femme appelée Marthe le reçut dans sa maison. Elle avait une sœur nommée Marie qui, se tenant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien ? Ma sœur me laisse seule à faire le service. Dis-lui donc de m'aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part : elle ne lui sera pas enlevée. » (Luc 10, 38-42)

- Fr. Simon Lessard, O.P. -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire