26 novembre 2012

Entretien sur la Contemplation IV/VI



Mais n’y a-t-il pas quelque chose de plus important que la contemplation ? La charité n’est-elle pas plus importante ? La contemplation est le moyen principal pour grandir en charité et la charité est le moyen principal pour recevoir la contemplation éternelle. La connaissance mène à l’amour et l’amour mène à la connaissance. Il était normal que Dieu choisisse comme moyen quelque chose qui ressemble à la fin. C’est en chantant que l’on apprend à chanter ! Nous pourrions dire aussi que le moyen d’aller à Dieu c’est Dieu lui-même, c’est la grâce qui nous fait entrer dans la gloire, or la grâce c’est déjà laisser Dieu vivre et agir en nous, c’est laisser Dieu nous mener à lui. « Je suis le chemin, la Vérité et la Vie. » (Jn 14, 6)

Mais pourquoi la contemplation fait-elle croitre la charité ? C’est parce que l’amour vient de la connaissance ! C’est parce que nous connaissons la bonté d’une chose que nous l’aimons. Sans connaissance pas d’amour. Aimes-tu le zigouli ? Non, car tu ne sais pas ce qu’est un zigouli ! Plus nous connaissons une chose ou une personne, plus nous voyons intensément et distinctement sa bonté, plus nous l’aimons. C’est pourquoi nous aimons plus nos amis que de simples collègues de travail. C’est aussi pourquoi le meilleur moyen d’aimer plus ses collègues de travail c’est d’en faire ses amis ! La connaissance intime nous donne l’amour intime. La connaissance amicale nous donne l’amitié. Et l’amour à son tour nous donne le gout de connaitre davantage celui qu’on aime. C’est la spirale vertueuse de l’amitié ! Mes amis, parlez entre vous et avec Dieu des choses les plus belles et les plus intimes, parlez de Dieu, de vos joies et de vos peines et vous deviendrez de grands amis en Dieu, avec Dieu. Je ne vous appelle plus serviteur, mais ami. (Jn 15, 15) C’est ce que Dieu a fait en se révélant, il nous a parlé de lui et ainsi il a fait de nous ses amis.

- Fr. Simon Lessard, O.P. -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire