23 novembre 2012

Entretien sur la Contemplation I/VI

Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur ! (Ps 33, 9)

La contemplation qu’est-ce que c’est ? La contemplation c’est pour qui ? Souvent on a l’impression que la contemplation c’est quelque chose de compliqué et que donc ce n’est pas pour nous. Ce soir, j’aimerais vous montrer mes amis que contempler c’est simple, que c’est très bon et que oui c’est pour chacun de vous !

La contemplation naturelle

La contemplation qu’est-ce que c’est ? Nous pourrions dire que contempler c’est s’arrêter et gouter quelque chose que l’on possède. Il faut d’abord posséder, tenir quelque chose. Avec quoi pouvons-nous tenir des choses ? On peut tenir un objet avec ses mains ou avec n'importe lequel de nos sens. On peut donc aussi contempler (en un sens !) avec ses sens. On peut contempler avec ses yeux un beau paysage ou une belle sculpture. On peut contempler avec ses oreilles une belle musique que l’on écoute en boucle. Une bonne analogie de la contemplation c’est lorsque l’on prend son temps pour déguster un met délicieux. Le mot sagesse vient d’ailleurs de sapientia, du verbe sapere, qui signifie avoir le palais délicat, avoir du goût. Les gens qui ont du goût recherchent les meilleures choses ! Contempler c’est donc s’arrêter et gouter les meilleures choses. Ainsi, nous voyons bien que nous avons tous l’expérience de contempler.

Peut-on aussi s’arrêter et gouter avec son cœur ? Est-ce que le cœur peut déguster ? Le cœur c’est la partie spirituelle de l’âme humaine, c’est son intelligence qui connaît et sa volonté qui aime. On peut tenir une vérité avec son intelligence. La contemplation c’est l’acte de l’intelligence. C’est quand l’intelligence regarde quelque chose, soit parce qu’elle comprend quelque chose pour la première fois (une découverte) soit parce qu’elle considère à nouveau une chose qu’elle avait déjà vue. C’est l’acte de l’intelligence théorique et non pratique, c’est quand l’intelligence regarde pour regarder et non pour agir. Cet acte joyeux de l’intelligence peut durer plus ou moins longtemps : une seconde, une minute, une heure ou même toute l’éternité ! Quand il dure plus longtemps, c'est-à-dire quand l’intelligence s’arrête et goûte ce qu’elle voit, c’est alors surtout que l’on parle de contemplation.

Mais l’intelligence ce n’est pas tout le cœur de l’homme. La contemplation c’est l’acte de la connaissance dans lequel se complait la volonté. La contemplation c’est le repos de l’intelligence et de la volonté sur une vérité merveilleuse. La contemplation c’est quand tout le cœur s’arrête pour gouter une vérité savoureuse. C’est un peu comme serrer très fort un ami dans ses bras. Ce sont les bras qui saisissent, mais la sensibilité (et le cœur) qui retient et se réjouit. Quand les bras de l’intelligence saisissent une vérité, alors le cœur palpite !

Tous les hommes contemplent très souvent avec leur cœur, même les enfants ! Les enfants sont de grands contemplatifs. Non seulement ils posent beaucoup de questions, mais ils savourent les réponses qu’ils trouvent eux-mêmes ou qu’on leur donne. Les enfants aiment naturellement connaître. Les enfants aiment aller à l’école ! Ils aiment connaître le monde qui les entoure et surtout les personnes qu’ils aiment. Les enfants ont une grande capacité d’étonnement, d’émerveillement… et c’est pourquoi ils sont aussi naturellement des philosophes. Si les enfants sont des contemplatifs, alors c’est que la contemplation est vraiment pour tout le monde. Il nous suffit de redevenir comme des petits enfants !

Les adultes, qui sont de grands enfants, ne cessent pas totalement de contempler. Les adultes continuent à aimer connaître, surtout connaître les choses les plus belles et les plus importantes. Qu’est-ce que les adultes aiment le plus faire de leur temps libre? Qu’est-ce que tu aimes faire ? Les adultes aiment voyager et découvrir des choses nouvelles. Ils aiment marcher dans la nature et contempler des paysages. Ils aiment visiter des musées et regarder des photos de la terre vue du ciel ou du ciel vu de la terre. Ils aiment aussi entendre parler de Dieu par un bon prédicateur. N’aimes-tu pas aller prendre un café et discuter avec un ami des choses de la vie, des choses du cœur ? C’est choses ne sont-elles pas très belles et très importantes ? Nous avons beaucoup de joie à contempler la vie et le cœur de nos amis !

Avez-vous remarqué que je n’ai encore parlé ni de livres, ni de prière ? Pourquoi ? C’est parce que le livre est seulement un moyen pour nous aider à contempler et la prière une manière de contempler. Réduire la contemplation à l’étude des livres et à une forme de prière silencieuse et mystérieuse risque de nous faire croire que la contemplation est une chose difficile, rare et donc pour une élite. Au contraire, ce que je veux vous faire voir, c’est que vous contemplez déjà et que vous aimez ça… et que pour être plus contemplatif, vous n’avez qu’à vous appuyer sur cette contemplation et à la développer davantage… pour avoir encore plus de joie !

Plus nous contemplons plus nous sommes joyeux et plus nous contemplons de belles choses plus nous avons de joie. Si vous contemplez un peu plus chaque jour la plus belle de toutes les choses, Dieu, vous croitrez chaque jour dans la joie ! Saint Thomas d’Aquin enseigne même que la contemplation est le meilleur moyen pour chasser la tristesse ! « Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. » (Ps 33, 6)

- Fr. Simon Lessard, O.P. -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire